A CHACUN & CHACUNE SA PRATIQUE DU VTT!

Le Vélo Tout Terrain est un sport jeune.

Importé des États Unis où on utilisait de drôles de vélos, des « fat tyre kikes » ou des « balloners » pour dévaler les pentes, le mountain bike est arrivé en France en 1983. A partir du milieu des années 80, l’industrie du cycle trouve un nouvel essor grâce au nombre important de VTT qui sont vendus en France et dans le monde. Les pratiquants de loisirs cherchent, avec ce vélo, une autre façon de pratiquer le cyclisme en étant plus proche de la nature. Depuis quelques années, une nouvelle gamme de VTT « Freeride » (vélos tout suspendus), arrive sur le marché. Empreint d’un esprit de liberté dans l’activité, ce type de VTT se destine plutôt à la pratique de la descente.

 

LA DESCENTE, Downhill, DH

 

La descente consiste à utiliser des pistes spécialement tracées pour le VTT.

Cela sous-entend la nécessité de disposer de remontées mécaniques et explique la pratique de ce sport dans les stations de montagne ou de moyenne montagne.

 

Les VTT de descente sont spécialement conçus pour cette discipline, avec des suspensions à grand débattement, des freins puissants, une géométrie ramassée à grand angle de chasse et sont généralement assez lourds. Tout est surdimensionné et renforcé afin d'amortir de lourdes charges dues à la vitesse et aux sauts cassants. Ces caractéristiques les rendent uniquement utilisables dans cette discipline.

 

La descente est une pratique reconnue en compétition par l'Union Cycliste Internationale (UCI). Les championnats du monde de descente ont lieu chaque année, en même temps que les championnats du monde de cross-country et ceux de four-cross. C’est une épreuve individuelle contre la montre sur un profil descendant, parsemé d’obstacles. Le parcours très technique doit privilégier les paramètres vitesse/pilotage. Le temps de course est compris entre 2 et 5 mn pour un parcours de 1,5 à 3,5 km. La technicité du matériel (cadre avec double suspension, freins à disque,…) nécessite un budget important.
 

LE FREERIDE

 

Le freeride désigne une pratique se rapprochant de la descente de loisir (par opposition à la descente de compétition), où l'on recherche une certaine technicité du terrain.

 

Le VTT freeride est l’une des disciplines les plus spectaculaires du VTT . Le freerider est un amoureux des sensations extrêmes, il repousse ses limites et celles de son vélo en cherchant sans cesse de nouvelles lignes à franchir. Conçus pour les sauts ou démonstrations, le VTT free ride est un vélo tout suspendu avec des débattements de la fourche avant se situant entre 150 et 200 millimètres. Plus renforcé qu'a la normale, il permet d'encaisser les chocs dus aux sauts.

 

Le freeride est surtout un concept commercial de loisirs, il existe peu de compétition de freeride. Toutefois le cyclisme de spectacle propose des compétitions utilisant le mot freeride. Ces compétitions se font sur des parcours d'obstacles parfois placés à des hauteurs impressionnantes (passerelles à sauter, parois rocheuses, etc.) et font intervenir un jury chargé de noter la prestation de chaque pilote en fonction de la qualité des trajectoires et du style de pilotage.

LE DUAL SLALOM
 

Le dual slalom, parfois appelé boarder cross, est considéré comme l'ancêtre du Four Cross car il a perdu en popularité pendant la période charnière où le 4X est devenu populaire. Sur une compétition de dual slalom, deux cyclistes concourent simultanément sur deux tracés identiques, parallèles, et avec des trajectoires en slalom.

 

LE FOUR CROSS, 4-CROSS, 4X

 

Le four-cross consiste à descendre une piste artificielle jalonnée d'obstacles naturels ou artificiels (sauts, bosses, virages relevés, dévers…), à quatre coureurs de front. Les courses sont très rapides (entre 30 secondes et 1 minute) et donnent lieu à des affrontements entre les coureurs. Le vainqueur est le premier qui franchit la ligne d'arrivée.

LE SLOPESTYLE

 

Le slopestyle est une pratique consistant à réaliser un certain nombre de figures sur des bosses en terre, modules en bois et éléments urbains. Elle s'inspire du dirt et du freeride.

 

Les pilotes utilisent en général des vélos tout suspendus à faible débattement capables d'amortir des chocs importants en conservant de la nervosité. Lors des compétitions, les cyclistes sont notés par un jury sur des critères d'appréciation : trajectoires, style, précision, etc.

 

LE DIRT

 

Inspiré du BMX, le dirt biking ou dirt consiste à exécuter diverses figures acrobatiques avec un vélo sur des bosses généralement artificielles, en terre ou en sable. C'est un sport spectaculaire où de nombreuses figures sont possibles.

 

Des compétitions de dirt biking sont organisées, où les pilotes sont notés sur le style, la hauteur et la difficulté de leurs sauts.

Les VTT de dirt biking doivent être maniables et particulièrement robustes.

 

L'ENDURO
 

L'enduro, terme emprunté à la moto, est une discipline située entre la descente et la randonnée. L'enduro se pratique sur des parcours techniques à profil descendant, mais cela n'empêche pas de trouver quelques montées sur ces parcours. On associe généralement l'enduro à la montagne.

 

Les VTT d'enduro doivent être polyvalents, à la fois performants et confortables. Aujourd'hui, de nombreux pratiquants souhaitent acquérir un VTT polyvalent qui permet de tout faire : dévaler sur terrains techniques, s'autoriser des sauts plus engagés, rouler vite et longtemps, grimper les sentiers les plus escarpés, gagner une spéciale d'Enduro…

 

LE ALL-MOUNTAIN, VELO DE MONTAGNE

 

Le all-mountain est une pratique hors compétition, qui s'apparente à de la randonnée sportive en montagne. C'est une pratique polyvalente, avec des vélos qui peuvent presque tout faire. Il n'est pas rare de pousser ou de porter le vélo dans des itinéraires de montagne quand des portions de ceux-ci ne permettent pas de rouler. Cette pratique répond plus au plaisir de rouler, découvrir la nature à vélo, le plaisir de l’effort sain.

 

Les vélos sont suspendus à l'avant et à l'arrière mais restent assez légers (12-13 kg). Ils ont de bons freins et des suspensions de 120 à 160 mm de débattement que l'on peut généralement bloquer, car ils doivent savoir aussi bien grimper des pentes raides que les descendre. C'est la conception la plus polyvalente du marché entre performance, légèreté et utilisation variée, pour toutes les pratiques.

 

Les pratiquants de cette discipline préfèrent généralement les sentiers aux larges pistes d'alpages, donnant à leurs parcours plus d'intérêt au niveau du pilotage. 

 

LE CROSS COUNTRY, XC, X-COUNTRY

 

Le cross country est la discipline reine du VTT. Il s'agit d'une activité sportive où le but est d’arriver à un endroit déterminé à l’aide d’un vélo le plus rapidement possible, passant par des ascensions dures et des descentes techniques. Le danger de tomber n’est pas trop élevé mais la fatigue est intense. Selon la route qu’on réalise, cela peut donc être un sport récréatif ou un sport de compétition.

 

Le matériel utilisé en XC est caractérisé par une faible masse parfois au détriment de la fiabilité pour avoir le plus de rendement possible sans aucune concession au confort.La plupart des cadres et accessoires sont en carbone ou en aluminium.

 

C’est la discipline d’endurance du Vélo Tout Terrain, elle se décline en multiples volets : cross-country en boucle, en ligne, marathon, contre-la-montre, par étape, etc... C’est sans doute la pratique VTT connue par la plupart d'entre vous. Sport Olympique depuis 1996, elle est la seule discipline du VTT présent aux JO.

 

LA RANDONNEE

 

Il s'agit de se promener de façon plus ou moins sportive sur des chemins variés. Il existe un grand nombre de circuits de randonnée permanents balisés, ainsi que des randonnées ponctuelles organisées par des clubs ou des associations. Ce type de pratique s’adresse prioritairement aux amoureux de la nature qui souhaitent avoir une activité sportive sans esprit de compétition tout en découvrant de nouveaux horizons.

 

La FFC organise, depuis 1998, les Randos d’Or (label de qualité du parcours et de l’organisation) sur ses sites VTT FFC. Les parcours proposés (quatre au moins, dont un de 80 km ou de 5 heures minimum) correspondent à des niveaux de pratique différents afin que chacun puisse trouver ce qu’il recherche, de manière individuelle ou en famille.

 

LE TRIAL, BIKETRIAL

 

La discipline est née chez des passionnés de Moto Trial qui n’avaient pas les moyens d’acquérir une moto pour pratiquer le trial. Cette spécialité consiste à franchir des zones (naturelles ou artificielles) qui font appel à des notions d’équilibre et de maîtrise du vélo sans avoir d’autres appuis que les pneus. Ainsi, une autre partie du corps ou du vélo en contact avec le parcours sera pénalisée.

 

Les VTT de trial sont dépourvus de suspensions et parfois de selle. Leur géométrie est conçue pour la maniabilité.

 

Il existe également des championnats du monde UCI de trial.

 

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook App Icon
  • Instagram Social Icon